Récupération: réaliser un extrateur de fumée pour son fer à souder


Aujourd'hui nous allons voir comment réaliser un extracteur de fumée efficace, bon marché et surtout silencieux pour faire vos soudures sans être incommodé par les fumées.

C'est le moment de passer en mode récupération + maker.
Créer son extracteur de fumée à 1.00 Eur (le prix de l'interrupteur)

Soudure et Fumée

Si vous avez déjà eu l'occasion de sortir un fer à souder, vous aurez remarqué que cette opération produit de la fumée et celle-ci vient systématiquement vers vous (voir plus bas).
C'est désagréable et pas vraiment un problème si l'on soude qu'occasionnellement.... souffler légèrement pendant que l'on soude permet d'éviter d'être enfumer.

NB: penser à aérer la pièce. ces fumées ne sont toxiques qu'à forte exposition mais il faut éviter de les inhaler!

Pourquoi la fumée vient t'elle vers nous?
Vous aurez certainement remarqué, qu'elle s'approche progressivement en montant. Si c'est le cas, c'est parce que la fumée est soumise à l'attraction universelle... celle qui maintient la lune près de la terre :-)

Selon cette loi d'attraction universelle, deux corps s'attirent mutuellement proportionnellement à leurs masses et inversement proportionnelle la distance qui les sépares (omettons les détails purement mathématiques pour l'instant).

Il se fait que la fumée contient des particules... qui ont donc une masse. Particule qui s'élèvent dans l'air sous l'effet de la chaleur.
Le seul objet vraiment massif à proximité... et bien c'est nous entrain d'effectuer les soudure!
L'attraction universelle faisant le reste, la fumée se dirige donc vers nous! Et c'est exactement pareil pour la fumée de cigarette quand on est à proximité d'un fumeur :-/ .

Trop de fumée... c'est trop!
Par contre, si l'on soude souvent... cela devient gênant et il faut opter pour un dispositif d'extraction.

Le problème c'est que ces dispositif commerciaux sont relativement chers et souvent HORRIBLEMENT BRUYANT!

Extracteur en mode récup et DIY

Il est très facile de trouver des ventilateurs en désossant d'anciens appareils comme des imprimantes, des tours PC, etc. Il font généralement 75mm de diamètre et c'est suffisant.
L'astuce à savoir: c'est qu'il faut les alimenter en sous-tension!
Ils tournent moins vite mais surtout, il font beaucoup moins de bruit!
Ces ventilateurs fonctionnent souvent en 12V (pour ma part, j'ai un lot de ventilateurs 24 volts).

Opter pour un tension de 9V sur un ventilateur 12V (ou du 12V pour un ventilateur 24V).

Il ne reste plus qu'à récupérer un bloc d'alimentation d'un ancien appareil et un interrupteur (pour couper facilement l'alimentation).

Truc et astuce:
  • J'ai opté pour plusieurs ventilateurs afin d'avoir un tirage d'air suffisant (pour travailler avec des cartes plus grandes). 
  • Cela permet aussi de le mettre debout si je dois travailler avec une 3ieme main.
  • L'assemblage minimaliste permet de le placer n'importe tout (ou sur n'importe quel support).

Et l'assemblage?
Pas besoin d'impression 3D ou de vis ou de choses compliquées... des colsons de 2.5mm de large (serre-câble) feront parfaitement l'affaire.
colsons de 2.5mm de large (serre-câble)

L'assemblage, bien que rudimentaire, est efficace. Les ventilateurs tiennent parfaitement ensembles.
Enfin, il faudra souder les ventilateurs en parallèle et placer l'interrupteur... promis, c'est la dernière fois que vous le ferez avec de la fumée.

Conclusion
Super pratique et assez silencieux (grâce à l'astuce d'alimentation), cette approche permet de réaliser un extracteur modulaire pour pas un kopeck.

Il n'y a certes pas de filtres mais une ventilation de la pièce suffira. 

1 commentaire:

  1. Bonjour, j' opterais plus pour un flux ascendant créé par notre chaleur corporelle (un peu à la manière d' une cheminée). L' attraction universelle agit aussi, mais de manière insignifiante à côté du flux ascendant qu' en pensez vous?

    RépondreSupprimer