Imprimante 3D - Un marché en cours de mutation et consommation responsable

Bonjour à tous,
Comme vous vous en rendez probablement compte, l'impression 3D connait un essor assez spectaculaire ces dernières années.

Ce domaine de haute technologie plutôt réservé aux geeks et bidouilleurs est maintenant suffisamment mûr et commence à pousser la porte des foyers.
Après plus de 10 ans de recherche et développement des projets Open-Source RepRap et dérivés, c'est maintenant au tour des grosses sociétés commerciales à vouloir se tailler une bonne part du marché.
Mais que l'on ne s'y trompe pas... c'est du commerce et cela va aussi changer la donne pour tout le monde... les engagés comme les clients.
Voici donc quelques réflexions de la part d'un engagé Open-Source.

Pourquoi ce billet?
Après les grands comptes de l'électronique européenne, nous venons de voir une première imprimante 3D vendue directement sur les étagères d'une grande (très grande même) enseigne de distribution TV/Vidéo/HiFi.
Force est de constater que le marché va être bouleversé... et sans tarder!
Cela m'inspire quelques réflexions, de bons sens (je vous en laisse juge) mais aussi l'envie de défendre une fois de plus l'approche Open-Source... en voulant rester malgré tout aussi pragmatique que possible.
Cela fait écho à un billet en gestation "Acheter Arduino ou Acheter la copie, quelle conséquence pour l'innovation?"

Le client final est le premier gagnant (dit-on)
Restons honnête, le client final sera certainement le grand gagnant dans un premier temps (lisez le point suivant).
Les machines sont forcément mieux finies... prêtes pour trôner sur un bureau ou pourquoi pas à côté du PC dans votre salon.
Vous vous rendez dans le magasin du coin, emportez une belle boite (beau packaging), passez par la caisse et rentrez à la maison avec un produit près à l'emploi. Vous voila équipé d'un produit bien formaté, bien calibré prêt à l'emploi qui remplira certainement son contrat dans 95% des achats.
Besoin d'approvisionnement, pas de problème, c'est aussi disponible en rayon.
Si vous avez de la chance, vous tomberez même sur un réassortisseur de rayon qui sait de quoi il parle ( c'est rarement le chef de rayon qui détient les connaissances ;-) )
C'est le miracle de la production en grande quantité... et cela c'est vraiment cool.

Le client en sort-il vraiment gagnant?
Et bien, c'est comme pour les imprimantes papier. La marche de ces nouveaux distributeurs se fait aussi.... sur le consommable.
En analysant les offres des grands comptes de l'électronique, j'ai eu la surprise de constater que les filaments étaient vendus 3 x plus chers (24 Eur HTVA pour 350gr alors que dans le monde Open-Source, le filament est communément vendu à 24 Eur TTC le kilo).
Dans le cadre du marché grand public, j'ai également remarqué que les bobines avaient un format spécialement conçu pour l'imprimante (donc monde fermé)... vous voila lié au vendeur.
Hormis la facilité de mise en oeuvre, il faut aussi noter qu'à prix comparable les dimensions d'impression sont également sacrément réduites (nous sommes souvent loin de 190 x 190 x 140mm).

Quel sera le niveau du service après vente quand il s'agira d'une imprimante 3D  achetée sur les étagères à côtés des PC, Percolateur, TV, frigo, etc?
e me demande aussi comment cela se passera en cas de panne. Pour avoir monté et démonté plusieurs imprimantes 3D, nous savons à quel point les connaissances techniques (électricité, mécanique, informatique, 3D) sont importantes pour aider ou dépanner rapidement quelqu'un.
Pour finir, et c'est malheureusement le cas de tout les produits de grande distribution, il y a un nivèlement des connaissances. Tout le monde à un GSM, une tablette ou un PC mais presque personne ne sait comment cela fonctionne. Cette connaissance est pourtant essentielles pour inventer et ré-inventer des objets et des technologies. 

Et les acteurs Open-Source dans tout cela?
Pour avoir documenté complètement le montage d'une OrdBot, nous savons a quel point l'impression 3D est un domaine captivant, riche de découverte et long a documenter.

C'est ainsi qu'il est possible d'estimer le travail réalisé par la communauté autour de RepRap et toutes ces variantes. Savoir et connaissances partagés librement par la communauté.
La MakerBot aux USA s'inscrit dans cette lignée... avec une documentation complète en ligne.
Mais l'Europe ne fonctionne pas forcément sur ce même modèle. Maintenant que l'expérience communautaire a atteint un seuil satisfaisant, je crains fort que le monde commercial des grands comptes ne s'approprie la révolution en laissant les vrais acteurs de la révolution auprès du grand publique sur la bas côté de la route.
C'est qu'il y a aussi beaucoup d'argent en jeu dans un tel marché... est-ce que la communauté en retrouvera seulement 1% de son colossale investissement?


Une approche responsable... (je pense)
Nous sommes très impliqués dans le partage des connaissances car nous restons convaincus que c'est le seul moyen d'apporter à tout un chacun le pouvoir d'innover par lui-même.
Ainsi, nous pensons qu'il reste essentiel que les premiers acteurs ayant mobilisés leur énergie dans l'impression 3D restent aussi les premiers bénéficiaires de leurs investissements de jeunesse. Aussi seulement, ils pourront continuer à faire évoluer la technologie, continuer à innover et à partager le savoir acquis.
Ainsi donc, nous recommandons à nos clients et clients potentiels d'effectuer leurs achat d'imprimante 3D RepRap et OrdBot Hadron directement chez notre fournisseur EMotion-Tech France.  Ainsi, nous renonçons volontairement à notre "commission vente" au profit de l'acteur principal.
Ajouter une légende

Notre volonté c'est de faire avancer l'Open-Source.
   
Ce que la 3D représente pour MCHobby?
Je n'ai jamais autant appris qu'en assemblant et documentant notre OrdBot. Ce produit représente une formidable aventure et une belle synthèse de toutes les connaissances accumulées ces dernières années.
L'impression 3D auprès du grand publique est avant tout une magnifique réussite communautaire... tâchons de ne pas l'oublier durant nos achats.